A venir …

Vous trouverez ci-après une liste non exhaustives de livres, études, publications, que je souhaite lire et vous partager:

  • Géopolitique de la France, Plaidoyer pour la puissance (PUF)
  • Histoire, géographie et Géopolitique de la mondialisation contemporaine (Diploweb)
  • L’europe: Sujet ou objet de la géopolitique des données? (IRIS)
  • Comply or die ? Les entreprises face à l’exigence de conformité venue des Etats-Unis (IRIS)
  • Blockchain and the law
  • The art of Business Process Modeling
  • Platform scale: How an emerging business model helps startups build large empireswith minimum investment
  • Platform Revolution: How Networked Markets Are Transforming the Economy – and How to Make Them Work for You
  • OCEB 2 Certification Guide: Business Process Management – Fundamental Level par Tim Weilkiens

N’hésitez pas à me recommander des lectures en commentaires, toutes les lectures ne font pas l’objet d’une publication.

Economie du bien commun – de Jean TIROLE

J’appréhendai initialement le pavé, le trouvant bien lourd pour le lire dans les transports, mais cette édition PUF/Quadrige est une merveille dans son format et dans son contenu !  J’ai dévoré ce livre. 

L’analyse macro et micro économique du bien commun et ses impacts sur la société et écosystème est un message que tout acteurs souhaitant s’inscrire dans une démarche vertueuse de création de valeur se doit d’avoir.

Ce livre met par écrit des convictions fortes qui m’ont fait déposer la marque ConnEthics. Les interactions devant être proportionnées, équilibrées afin s’assurer des échanges durables pour tous.

Le Chapitre 14. Quand le digital modifie la chaîne de valeur, présentant notamment les déséquilibres des plates-formes et les enjeux de régulation des marchés bi-faces est une référence pour toutes personnes souhaitant inscrire une démarche plateforme dans la durée. Plus généralement, les chapitres 13 à 17 sur les enjeux industriels encours est tant porteur de messages permettant la vulgarisation des enjeux sociétaux, économiques et stratégiques qu’un message politique pour une prise de conscience et d’action par les élites.

Mémo personnel: revenir sur le livre pour lire les chapitre 3 à 5 sur le métier de chercheur en économie. Je l’avoue j’ai sauté ces 3 chapitres lors de cette première lecture.

Penser la guerre économique: Bréviaire stratégique – de Olivier de Maison Rouge

Un préliminaire sous la forme d’un essai d’introduction sur la guerre économique avec un regard pationant par O. de Maison Rouge, avocat abordant entre autre les enjeux de la fiscalités, de la conformité et de l’influence par les normes.

La seconde partie du livre se lit à la façon de l’art de la guerre de Sun Tzu, où des citations mérite réflexion. Chaque citation mériterai d’en connaitre le contexte pour en apprécier d’autant plus la puissance, mais elles laissent néanmoins le lecteur à ses réflexions pour imaginer et projeter son vécu personnel dans les citations données.

Ouvrage précis et tout à la fois concis de stratégies de guerre économique, il a été élaboré selon un chapitrage pertinent déclinant des thématiques et idées forces constituant un ensemble cohérent de lecture des enjeux géostratégiques contemporains. Ce faisant, à la manière de Sun Tzu, auteur de l’Art de la guerre, mais également en hommage à Hervé Coutau-Bégarie, il réunit un condensé de pensées, extraits et maximes constituant autant de leçons stratégiques, tant économiques que juridiques ou militaires, précédé d’une introduction faisant un état des lieux et une mise en perspectives des affrontements commerciaux et opérations d’influence. Les citations d’auteurs destinées à dessiner ce bréviaire d’intelligence économique et stratégique sont issues de lectures éclectiques, tout à la fois littéraires, doctrinales, universitaires, engagées, religieuses, … formant un enseignement affûté. A l’usage de toute personne intéressée de détenir les clés de compréhension de la compétition économique globale et les jeux de puissances géo-économiques. Les citations reprises donnent en quelques mots ou phrases, une compréhension simple mais tout à la fois pertinente des mécanismes de lutte économiques à travers des permanences, notamment historiques et humaines.

L’art de la guerre économique: Surveiller, analyser, protéger, influencer Broché – de Christian Harbulot

L’art de la Guerre Economique – Cover

Une référence présentant des études de cas de guerres économiques et d’influences. Un livre très accessible, descriptif rendant l’analyse à posteriori accessible à tous lecteurs. 

La description de cas concrêt et d’analyse de situation permet d’apprendre des contextes vécus et mieu préparer les stratégies à construire.

La conquête des marchés est aussi un art de la guerre. Il est resté plus méconnu que la pratique du monde militaire. Cet ouvrage retrace le cheminement de la guerre économique au cours des trente dernières années. La société de l’information a rendu peu à peu visible les différents types de rapports de force opposant les Etats, les entreprises et les activistes de la société civile. L’auteur s’appuie sur la démarche pédagogique innovante initiée au sein de l’Ecole de Guerre Economique qu’il dirige depuis sa création en 1997. L’EGE est aujourd’hui reconnue sur le plan international comme un des centres d’étude les plus pertinents sur la question. Sommaire Les mutations de la guerre économique au cours de la guerre froide et après la chute du mur de Berlin. L’inversion du rapport de force entre le fort et le faible sous l’effet de la société de l’information. Les distinctions de pratiques entre dominant et le dominé. Le nécessaire apprentissage du combat par l’information