De la stratégie plateforme permettant la désintermédiation on reconstruit la Ré-intermédiation

Une démarche fréquente des acteurs économiques est de désintermédier des partenaires de leur chaîne de valeur pour prendre part dans la marge initialement laissé à des tiers. La digitalisation entraîne un consumérisme des échanges accélérant les transactions et fluidifiant la consommation de services et à l’ensemble des échanges nécessaires aux relations commerciales. S’en suit une démarche naturelle de désintermédiation de chaîne de valeur qu’ils s’agissent de chaines de valeurs amonts ou avals (contractualiser avec un fournisseur en direct sans passer par un grossiste, gagner des clients sans passer par des distributeurs).

Mais la désintermédiation reste dans une démarche de création de valeur où la vente s’effectue en étape. Je produits, je markette, je chasse, je contractualise, je vends.

En complément, nous voyons désormais apparaître des acteurs prônant la ré-intermédiation. Sous couvert de promouvoir la désintermédiation, des plateformes monétises la ré-intermédiation en devenant un point de contrôle.

C’est fréquent que l’on parle de la désintermédiation permise par les plateformes, mais il faut rappeler que leur modèle économique est bien la
ré-intermédiation.

Une lecture recommandée: La réintermédiation du monde 

Economie du bien commun – de Jean TIROLE

J’appréhendai initialement le pavé, le trouvant bien lourd pour le lire dans les transports, mais cette édition PUF/Quadrige est une merveille dans son format et dans son contenu !  J’ai dévoré ce livre. 

L’analyse macro et micro économique du bien commun et ses impacts sur la société et écosystème est un message que tout acteurs souhaitant s’inscrire dans une démarche vertueuse de création de valeur se doit d’avoir.

Ce livre met par écrit des convictions fortes qui m’ont fait déposer la marque ConnEthics. Les interactions devant être proportionnées, équilibrées afin s’assurer des échanges durables pour tous.

Le Chapitre 14. Quand le digital modifie la chaîne de valeur, présentant notamment les déséquilibres des plates-formes et les enjeux de régulation des marchés bi-faces est une référence pour toutes personnes souhaitant inscrire une démarche plateforme dans la durée. Plus généralement, les chapitres 13 à 17 sur les enjeux industriels encours est tant porteur de messages permettant la vulgarisation des enjeux sociétaux, économiques et stratégiques qu’un message politique pour une prise de conscience et d’action par les élites.

Mémo personnel: revenir sur le livre pour lire les chapitre 3 à 5 sur le métier de chercheur en économie. Je l’avoue j’ai sauté ces 3 chapitres lors de cette première lecture.