De la stratégie plateforme permettant la désintermédiation on reconstruit la Ré-intermédiation

Une démarche fréquente des acteurs économiques est de désintermédier des partenaires de leur chaîne de valeur pour prendre part dans la marge initialement laissé à des tiers. La digitalisation entraîne un consumérisme des échanges accélérant les transactions et fluidifiant la consommation de services et à l’ensemble des échanges nécessaires aux relations commerciales. S’en suit une démarche naturelle de désintermédiation de chaîne de valeur qu’ils s’agissent de chaines de valeurs amonts ou avals (contractualiser avec un fournisseur en direct sans passer par un grossiste, gagner des clients sans passer par des distributeurs).

Mais la désintermédiation reste dans une démarche de création de valeur où la vente s’effectue en étape. Je produits, je markette, je chasse, je contractualise, je vends.

En complément, nous voyons désormais apparaître des acteurs prônant la ré-intermédiation. Sous couvert de promouvoir la désintermédiation, des plateformes monétises la ré-intermédiation en devenant un point de contrôle.

C’est fréquent que l’on parle de la désintermédiation permise par les plateformes, mais il faut rappeler que leur modèle économique est bien la
ré-intermédiation.

Une lecture recommandée: La réintermédiation du monde 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *